RP, il est temps de remettre les pendules à l’heure !

Par Pascale Azria, Directrice Générale de kingcom et Administratrice de Syntec Conseil en Relations Publics

En 2014, à l’heure du Big Data, il est toujours aussi difficile de mesurer la contribution des RP dans les actions de communication ou les résultats d’une entreprise. Alors que les équipes marketing, commerciales ou financières disposent d’une large palette générique d’indicateurs de performance toujours plus fournie, les Responsables de Communication, les agences RP ou Directeurs RP font figurent de vétérans munis de boussoles archaïques  bricolées pour piloter leurs campagnes. Comment justifier ce retard quand toute agence doit répondre éthiquement à l’obligation de moyens qui la lie à ses clients ? Est-il vraiment impossible de mesurer les résultats RP ? La réponse est clairement NON: il existe des indicateurs adaptés aux actions RP. C’est ce que nous rappelle le Référentiel de la Mesure réalisé sous l’impulsion de Syntec RP, conjointement avec les acteurs de la veille et de l’analyse média, et les associations représentatives de la communication en France. Une démarche collective, innovante, qui va remettre les pendules RP à l’heure …

 

Mesurer la réputation : vaste programme !

Les RP sont les premiers outils de la réputation des organisations communicantes. C’est donc très naturellement que la profession privilégie aujourd’hui le terme « Relations Publics » à celui de « Relations Publiques ». En effet, avec l’arrivée du Web 2.0, l’enjeu communicationnel est de savoir gérer la relation des marques/organisations avec un nombre toujours plus grand de publics différents. Cet échange, hautement stratégique, assoit la réputation de façon pérenne à travers la visibilité, le contenu, le référencement, l’attachement, l’engagement ou encore l’opinion. Ces indicateurs sont très variés, incertains et extrêmement mouvants dans le temps, il faut donc les mesurer en permanence, et vite ! Car telle une mécanique, ces rouages peuvent s’enrailler à tout instant, au péril d’une organisation ou d’un produit. La mesure se révèle donc éminemment complexe… Il est vrai que si certaines analyses, comme celles de la visibilité, peuvent être déduites grâce à des indicateurs simples, tel que le nombre de vues ou d’articles parus, comment évaluer l’engagement des publics visés ? Or, cet indicateur est amené à prendre une place déterminante dans les années à venir, voire à remplacer le traditionnel ROI lorsqu’il s’agira de mesurer la réputation.

 

En finir avec l’équivalence média

Le « ROI à tout prix » a imposé des mesures très contestées car inadaptées. Ainsi, l’on peut s’étonner que l’AVE1, qui consiste à comparer le coût d’une campagne publicitaire à celui d’une campagne de RP soit encore demandé par des clients ou des Directions Générales. Cette vision soulève des incompréhensions : dans quelle mesure peut-on comparer l’impact d’une page de pub à une recommandation d’un(e) journaliste influent(e) auprès d’une communauté de consommateurs ? Est-il pertinent de comparer le montant d’un achat d’espace hors conseil et production à celui d’une campagne globale RP, conseil et création inclus ? Doit-on donner plus, ou moins, de valeur marchande à une citation de nom de marque dans un article d’une demi-page dans un grand quotidien papier, qu’à un édito entier en pleine page sur un grand e-mag ? A cette dernière question, la réponse dépend surtout de la viralité des supports vous répondront les experts. Donc, inutile d’en dire plus pour comprendre que cette mesure AVE du XXème siècle est plus que jamais inadaptée à notre ère communicationnelle multicanale.

Adopter une position commune

Une autre incompréhension persistante est l’hétérogénéité des mesures RP existantes : dans les agences, comme au sein des directions de la communication, chacun possède sa propre méthode, quitte à fragiliser toute une profession.  Cette situation disparate compromet à la fois le dialogue et la compréhension entre les différents acteurs, agences comme clients. Il s’agit donc de clarifier notre discours, de parler d’une seule voix et d’adopter, en consensus, des outils et méthodes de travail communes pour mesurer nos actions, ainsi que le sacro-saint ROI. Ne l’oublions pas, le défi quotidien des fonctions marketing/communication est de raccrocher ensemble tous les wagons media : owned, paid et earned2. Le succès du marketing de l’engagement viendra donc de la compréhension et de l’interaction entre ces bases ; de notre capacité à percevoir la communication dans sa globalité ; de notre agilité à intégrer les réflexes, les pratiques multicanales, pour nous rassembler autour d’un langage commun. Les professionnels du marketing y sont parvenus à travers les problématiques de CPM, CPA, CPL et CPC3. Nous pouvons aussi relever le défi et agir ensemble !

Un premier référentiel pour mesurer et consolider les performances RP

Le Référentiel de la Mesure, publié le 16 septembre dernier, est dans la lignée de la Déclaration de Barcelone (2010) initiant une démarche collaborative autour des normes d’évaluation des RP. Mais il va aussi beaucoup plus loin car c’est, avant tout, une boîte à outils destinée à tous les professionnels des RP, du marketing et de la communication ; aux PME, ETI ou multinationales, publiques ou privées, en quête d’outils d’aide à la décision performants, compréhensibles et orientés résultat. Plus encore, il vise à guider les professionnels dans leur optimisation de performance, tant quali que quanti, et dans le pilotage de leurs enjeux communicationnels.

Aussi, Responsables de la Communication, du Marketing, du Digital ; Directeurs d’agence ; Directeurs Conseil ; consultants, dirigeants de PME, ETI ou multinationales, publiques ou privées, je vous invite à télécharger le référentiel de la mesure des RP sur www.referentieldelamesure.com et à y puiser vos indicateurs pour établir vos tableaux de bord de campagnes !

Et, surtout, venez partager vos retours d’expérience, vos propositions d’évolution pour préparer dès maintenant la seconde édition du Référentiel 2015 !

La mesure des RP est possible. La réforme est en marche : faites-le savoir !

Retrouvez le référentiel de mesure des relations des publics et le forum de retours d’expérience sur : www.referentieldemamasure.com

 

1 Advertising Value Equivalency ou équivalent média.

2 Médias que l’on détient (owned), que l’on conquiert (earned) et que l’on achète (paid).

3 Coût Pour Mille pages vues, Coût Par Action, Coût Par Lead et Coût Par Clic.

4 Auteur américain, qui a notamment publié des articles sur l’impact de la technologie dans les médias et la société.

5 Union Des Annonceurs.


Laisser un commentaire