La semaine des RP n°7

Chaque semaine, Syntec Conseil en Relations Publics publie une liste des meilleurs articles dela semaine sur les relations publics et son marché, l’influence, les RP 2.0 et l’e-reputation.

Au sommaire du 26 au 30 septembre 2011 :

  • Quelques chiffres
  • SEO et relations publics
  • Pourquoi les vidéos virales sont-elles virales ?
  • Les avis et l’e-réputation dans la restauration
  • La carte et le territoire de la réputation

Quelques chiffres :

45% des internautes français lisent la Presse Quotidienne Régionale au moins une fois par semaine, seuls 19% la lisent en ligne.

Audiences radios juillet-août – 2 chiffres sur l’impact radio : 39,05 millions d’auditeurs/jour, et 2h54 de durée d’écoute.

27% des femmes (25-40) sont influencées par les blogs de mode. LaTV ne représente plus que 40% et les magazines 78%.

Selon une étude, les RP sont la 2e profession où l’on consomme le plus de café.

 

SEO et relations publics

Tirer profit des deux mondes

La différence entre SEO et RP est issues de leur façon de penser :

  • la SEO : « comment puis-je gagner en classement, trafic et ROI (le retour sur investissement) ?»,
  • les RP : « Qu’est ce qui va nous fournir une couverture médiatique la plus prestigieuse en s’engageant dans des événements positifs et quel buzz sur/hors ligne va-t-on avoir ? ».

En fin de compte, les deux processus de pensée permettent d’atteindre des résultats similaires. Il est possible d’atteindre les meilleurs classements, ainsi que d’une solide réputation grâce à une approche cohérente de ces 2 pensées.

Écrire des communiqué de presse pour les moteurs de recherche

Cette vidéo en anglais de Michael Pranikoff explique pourquoi il est impératif d’écrire des communiqués de presse dont les moteurs de recherche peuvent retrouver le contenu : en utilisant des liens, des mots clés et en supprimant tous les mots superflus.

 

Pourquoi les vidéos virales sont-elles virales ?

Si l’on en croit une étude menée par Jonah Berger, professeur assistant à la Wharton School de l’université de Pennsylvanie, le succès d’une vidéo virale est lié aux émotions viscérales qu’elle suscite auprès des internautes. Dans son étude Jonah Berger démontre que les gens sont beaucoup plus susceptibles de partager de l’information quand ils sont dans un tel état d’excitation.

Des travaux antérieurs (.pdf) de Jonas Berger se sont intéressés aux 7500 articles qui sont apparus sur la liste des articles les plus envoyés du New York Times entre août 2008 et février 2009. Alors qu’il pensait que les articles les plus partagés seraient d’abord des articles ayant des implications pratiques et immédiates pour les gens, il a découvert que les histoires les plus populaires sont celles qui déclenchent les émotions les plus excitantes, telles que la crainte et la colère. “Nous ne voulons pas partager des faits, nous voulons partager des sentiments, explique Jonah Lehrer.

Lire l’article sur Internet Actu


Les avis et l’e-réputation dans la restauration

Ce livre blanc traite des avis postés par les clients sur des sites Internet qui ont pris une importance considérable tant par leur quantité exponentielle que par l’influence qu’ils exercent sur les internautes.

En effet, la décision d’achat de l’internaute ne s’effectue plus seulement en fonction de l’argumentation de la marque ou de l’opinion d’un expert, mais aussi à la lecture des avis publiés sur la toile.

 

La carte et le territoire de la réputation

La réputation d’une entité A est une donnée à caractère personnel subsumant à un instant donné les valeurs accordées par d’autres entités XYZ à partir de laquelle une entité B décidera de l’interaction qu’elle aura avec A, et A de la rétroaction qu’il appliquera pour interagir avec B.

Cet article, très complet et merveilleusement documenté, propose une cartographie et une définition de l’industrie de la réputation. Retrouvez le contenu de cet article sur le blog de Julien Pierre, doctorant en SIC sur les enjeux sociopolitiques de l’identité numérique.


Tags: , ,

Laisser un commentaire