Loi sur le médicament: vers une régularisation des RP

 

Extraits de la tribune libre de Jacques Marceau, président d’Aromates et administrateur de Syntec Conseil en Relations Publics.

 

« (…) le projet de loi relatif à la modernisation du système des produits de santé qui sera discuté ce mois-ci au Parlement (…) ne se contente plus de réguler un marché ou une activité sensible, mais envisage de réguler la relation que l’entreprise entretient avec ses parties prenantes. (…) »

« Besoin de réguler les relations publics? Sans aucun doute. Notons d’ailleurs ici que ce besoin ne date pas d’hier puisque les bases de cette régulation avaient été définies, dès 1964, par un visionnaire nommé Alain Peyrefitte, alors ministre de l’Information et auteur d’un décret sur le thème. Ce décret, toujours en vigueur, précise les rôles de chacun, impose la lisibilité des échanges et interdit les conflits d’intérêts.

Ainsi, si l’esprit de la loi avait été respecté et cette dernière actualisée afin de tenir compte de l’évolution des pratiques et des technologies de l’information, nous ne verrions pas de membres d’instances de santé rémunérés par des industriels, pas plus que de journalistes exerçant des fonctions d’attachés de presse ou encore d’assistants parlementaires celles de lobbyistes. (…) »

« (…) la valeur est dorénavant dans la relation et que le conseil en relations publics joue un rôle central dans une économie devenue relationnelle et informationnelle. (…). »

Retrouvez l’intégralité de cette tribune dans le n°1645 de Stratégies, parue le 15 septembre 2011.


Tags: ,

Laisser un commentaire